Aide à domicile vs soins à domicile : les différences

Certaines personnes bénéficient de soins ou d’aides à domicile. Et ce, suivant certaines conditions. Bien que des confusions puissent être portées sur ces deux notions, il existe tout de même des différences. Quelles sont-elles ? Répondons-y dans cet article qui vous donnera de plus amples informations.

Qu’entend-on par métier de soins à domicile ?

Le métier de soins à domicile consiste à donner des soins suivant des prescriptions médicales. Et ce, à des personnes âgées ou à des personnes handicapées. Également, les soins concernent la gestion de l’hygiène desdites personnes. L’objectif recherché est de permettre à ces patientes de bénéficier convenablement des soins dont elles ont besoin. Soulignons que ces patientes sont après tout, vos parents. Aussi, c’est une manière de continuer par prendre soin d’elles. Et ce, après tout ce qu’elles ont pu faire pour leurs enfants pendant leur vie active.

A voir aussi : Les bienfaits de l'activité physique pour les seniors : améliorer sa qualité de vie

Qu’entend-on par métier d’aide à domicile ?

Le métier d’aide à domicile consiste à accompagner les personnes âgées ou celles handicapées, dans leur quotidien. Et ce, en venant faire pour elles, le ménage, la cuisine, la lessive, etc. Tout simplement, comme l’indique son nom, il consiste à leur apporter de l’assistance.

Quelles sont les différences entre l’aide à domicile et les soins à domicile ?

Il importe de différencier le métier soins à domicile de celui d’aide à domicile. Déjà dans leur définition, nous pouvons entrevoir les dissemblances. En effet, les soins à domicile sont exclusivement liés aux soins médicaux apportés aux personnes susmentionnées. C’est-à-dire que l’infirmier ou l’aide-soignant vient au domicile du patient pour lui procurer uniquement les soins et lui donner ses médicaments. Aussi, pour les personnes incapables de s’occuper de leur hygiène corporelle, lesdits infirmiers s’en chargent.

A lire également : Bien gérer sa retraite et retrouver la motivation : les conseils indispensables

Quant aux aides à domicile, elles se réfèrent non seulement aux soins d’entretien, de ménage ou d’hygiène. Mais également, elles sont liées aux soins corporels apportés à ces personnes. En outre, l’aide à domicile va encore plus loin. En effet, les personnes en charge de ladite aide, sont une oreille attentive pour leurs patients. Elles peuvent ainsi participer à leur promenade, à discuter de leur traitement ou de leur journée.

Quid des organismes en charge des soins et aides à domicile ?

Très souvent, ce sont des organismes spécialisés en la matière qui s’en chargent. Aussi, les soins qu’ils donnent à ces personnes âgées sont pris en charge par l’assurance maladie. Soulignons par ailleurs qu’au sein de ces organismes, se trouvent des infirmiers qui se chargent desdits soins. Vous pouvez également y trouver les aides-soignants qui s’occupent de la gestion de l’hygiène.

Cependant, il peut arriver que ce soit deux organismes distincts qui s’occupent de chacune desdites prestations. Toutefois, de façon générale, le même organisme peut se charger des deux services. Parmi ces organismes, nous pouvons énumérer :

  • les Services des Soins Infirmiers à Domicile (SSID)
  • ou les services d’un centre de santé infirmier
  • les services d’un infirmier libéral
  • ou l’hospitalisation à domicile.

Quels sont les critères pour choisir entre l’aide à domicile et les soins à domicile ?

Il peut être difficile de choisir entre l’aide à domicile et les soins à domicile. Pour faire le choix adéquat, il faut tenir compte de nombreux critères.

Avant tout, vous devez tenir compte de la santé du bénéficiaire. Si celui-ci a besoin d’une assistance médicale régulière, les soins à domicile sont la meilleure option pour lui. Les personnes qui souffrent de maladies chroniques telles que Alzheimer ou Parkinson ont souvent besoin de traitements spécifiques qu’un aidant familial ne saurait effectuer.

Si la personne âgée est en assez bonne santé mais éprouve simplement des difficultés dans la réalisation de ses tâches quotidiennes comme faire ses courses ou assurer son ménage, alors une aide à domicile serait plus appropriée pour elle.

Un autre critère essentiel est le budget alloué aux prestations. Les services proposés varient en fonction du montant dont vous disposez et certains centres peuvent s’avérer plus onéreux que d’autres. Dans certains cas particuliers, par exemple lorsque ces derniers résident loin des centres urbains avec des infrastructures sanitaires insuffisantes, ils doivent obligatoirement opter pour un service qui se déplacera chez eux.

Choisir entre l’aide à domicile et les soins à domicile n’est pas une décision facile. Mais en prenant en compte tous ces critères, vous pourrez opter sans erreur pour le service qui convient le mieux aux besoins de la personne âgée concernée.

Comment financer les services d’aide et de soins à domicile ?

Le financement des services d’aide et de soins à domicile peut être un obstacle majeur pour les personnes âgées et leurs familles. Il existe cependant plusieurs options de financement disponibles.

Pensez à bien noter que la plupart des services d’aide et de soins à domicile ne sont pas entièrement pris en charge par l’assurance maladie. Les bénéficiaires devront souvent payer une partie ou la totalité des coûts eux-mêmes.

L’une des options les plus courantes est le recours aux aides sociales telles que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou encore la prestation compensatoire du handicap (PCH). Ces aides financières sont destinées aux personnes ayant besoin d’une assistance constante pour accomplir les actes essentiels de leur vie quotidienne. Cela inclut notamment la toilette, l’habillage, le repas ainsi que toutes autres activités liées à ces domaines en fonction du niveau de dépendance.

Les personnes éligibles peuvent aussi obtenir une aide fiscale sous forme d’un crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) qui permettra au particulier employeur qui embauche un salarié servant au maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées de bénéficier d’une réduction sur leurs cotisations patronales obligatoires.

Les caisses de retraite versent aussi une allocation supplémentaire spéciale invalidité (ASS) aux assurés atteints d’un taux minimum mais aussi, si nécessaire, rembourseront partiellement certains frais liés à votre état physique, comme par exemple ceux relatifs à l’achat d’équipements médicaux nécessaires chez vous afin de faciliter vos conditions physiques dans un confort optimal.

Pensez à bien noter que certaines mutuelles peuvent aussi proposer des dispositifs de financement pour les services d’aide et de soins à domicile.

Il existe donc plusieurs options disponibles pour aider les personnes âgées et leurs familles à financer les services d’aide et de soins à domicile. Il est crucial de faire appel aux professionnels du domaine afin d’en savoir plus sur chaque option disponible selon le profil du bénéficiaire ainsi que la nature des prestations souhaitées.

à voir