Pourquoi devriez-vous privilégier la vente en viager ?

La vente en viager se présente comme une opération immobilière consistant à une personne âgée à mettre en vente son logement contre une partie du prix de vente le jour de la signature du contrat. Le reste de l’argent lui sera versé sous forme de rente que le vendeur percevra durant toute sa vie. Il s’agit d’une opération très intéressante qui profite énormément aux personnes retraitées. Quels sont les avantages à bénéficier d’une vente en viager ?

Pour profiter du droit d’usage et d’habitation personnels à vie

Les personnes qui choisissent la vente en viager occupé proposée par Dillan peuvent continuer à vivre dans leur habitation durant toute la vie. Ce type d’opération est particulièrement destiné à ceux qui ne souhaitent pas changer leurs habitudes de vie. En effet, la vente en viager occupé permet au vendeur de bénéficier d’un droit d’usage et d’habitation. Plus précisément, celui-ci peut continuer à vivre dans son logement sans pour autant changer son quotidien et ceci durant toute sa vie. Seul le vendeur a le droit et la capacité de libérer définitivement son bien immobilier. Dans ce cas précis, une revalorisation considérable de la rente mensuelle sera réalisée au barème prévu dans l’acte de vente. Cela permettra au vendeur de pouvoir faire face aux nouvelles dépenses induites. Il peut s’agir par exemple de celles liées à la résidence senior.

Lire également : Comment obtenir une carte vermeil (SNCF) ?

Pour percevoir un capital et des revenus supplémentaires garantis à vie

Pendant la conclusion de la vente d’un bien immobilier en viager, l’acheteur connu sous le nom de « débirentier » s’engage à verser un montant au comptant appelé « bouquet ». Ce dernier se calcule en fonction de la valeur du bien. Ensuite, le vendeur connu sous le nom de « crédirentier » bénéficiera d’une somme mensuelle appelée « rente » qui sera versée par l’acquéreur, ce qui garantit un complément de revenu à vie. Par conséquent, la rente viagère permet au vendeur d’améliorer son quotidien et de profiter d’une retraite agréable.

Pour réaliser des économies et bénéficier d’un cadre fiscal très favorable

Après avoir conclu la vente viagère, le vendeur ne sera plus confronté au paiement de la taxe foncière. Par la même occasion, il est exonéré des gros travaux ainsi que des honoraires du syndic en cas de copropriété. Les seules charges qu’il doit payer restent la taxe d’habitation, la taxe sur les ordures ménagères et les charges locatives qui sont à sa charge.

A lire également : Quelles aides pour les plus de 80 ans ?

D’un autre côté, le bouquet reçu par le vendeur pendant la vente en viager est totalement exonéré d’impôts, à condition qu’il s’agisse d’une résidence principale. La vente à réaliser bénéficie d’un abattement qui se réalise en fonction de l’âge du vendeur. Voici quelques précisions à ce niveau :

  1. Jusqu’à 49 ans, le vendeur bénéficie de 30% d’abattement et peut déclarer uniquement 70 % de sa rente annuelle. ;
  2. De 50 ans jusqu’à 59 ans, le taux d’abattement est de 50 % et celui de la déclaration des rentes annuelles est également de 50%.
  3. De 60 ans à 69 ans, 60% d’abattement et 40 % des rentes annuelles ;
  4. À partir de 70 ans, 70% de l’abattement et 30% des rentes annuelles à déclarer.

Par ailleurs, le vendeur n’est pas tenu de régler les frais d’enregistrement et de notaire. Ces différentes dépenses sont spécifiquement à la charge de l’acquéreur investisseur. Voilà pourquoi la vente en viager permet d’engranger d’énormes bénéfices sur le long terme.

Pour garantir le paiement des rentes et le pouvoir d’achat

La conclusion de la vente en viager est enregistrée par un acte authentique généralement établi chez le notaire. En garantissant le paiement des rentes et des charges, le notaire veille à prendre une hypothèque de premier rang le jour même de la signature de la vente. Celle-ci est assortie du privilège du vendeur, accompagnée d’une clause résolutoire bien établie.

Chaque année (notamment à la date d’anniversaire la signature du contrat), la rente mensuelle est indexée sur l’indice de l’INSEE concernant le prix à la consommation. Cela permet au vendeur de mieux supporter l’augmentation du coût de la vie. Contrairement aux pensions de retraite, le conjoint survivant bénéficie du droit d’usage et d’habitation et perçoit l’intégralité de la rente. Ces 2 obligations sont exonérées des droits de succession. Voilà pourquoi la vente en viager offre une bonne protection et une meilleure solidarité familiale.

à voir