Quand décider de partir en maison de retraite ?

Le bon moment pour partir en maison de retraite peut varier d’un sénior à un autre. Mais si toutes les réponses possibles à l’interrogation ont une chose en commun, c’est la perte d’autonomie. Vous vous demandez certainement quel est moment idéal pour vous y rendre ou pour y envoyer votre sénior. La réponse dans cet article.

Danger pour soi

La santé d’une personne âgée est un peu plus fragile que celle d’un adulte d’âge moyenne. Cette décision peut être prise du moment où la personne n’est plus dans la capacité de se tenir hors de portée du danger.  Si dans ses activités au quotidien, la personne peut d’une façon ou d’une autre se porter préjudice ou atteinte, une décision peut être prise pour son bien. Il serait peut-être temps qu’elle soit mise dans une institution, avec un personnel soignant capable de la surveiller du mieux possible pour ne pas qu’un regrettable incident se produise.

A lire également : Les secrets d'un sommeil réparateur après 60 ans

Besoin de vie sociale

Comme toute personne, même les plus vieux peuvent aussi avoir ou ressentir le besoin de se sentir appartenir à un groupe et de s’identifier à celui-ci. La résolution peut donc être prise à cause de ce manque. Grâce aux services mis en place pour leur confort et leur sécurité, les maisons de retraite proposent la possibilité d’avoir de nombreux loisirs cumulés à une indépendance de vie assez saine. Tout ceci grâce à une vie sociale active, avec des personnes de leur tranche d’âge et de la même génération, sans oublier que tout est fait, avec le maximum de sécurité possible.

Décision du médecin

Pour son bien-être, il n’est pas rare qu’une personne âgée soit mise sous traitement médicamenteux, pour quelque raison que ce soit. Certain de ces cas requierent une aide extérieure. Du moment où la personne dont il est question ne peut plus se mouvoir de façon autonome a 100%. Dans ces cas, il est conseillé qu’un personnel qualifié et de qualité sois mis à sa disposition. Cette initiative peut surgir du médecin traitant de la famille, ou du concerné. Une maladie ou une pathologie, qui résulte en la perte d’autonomie, pourrait porter atteinte au bien-être d’un senior. Ce qui ne rendrait plus possible son quotidien dans son domicile. Prenant pour cause, le manque de sécurité concernant les chutes ou tout autres accidents domestiques, ou encore la prise de traitement obligatoire selon un paramètre donné, il est du devoir du médecin, en amont avec la famille, de décider qu’il est temps qu’une personne dans ce cas soit prise en charge.

A découvrir également : Les opportunités infinies qui s'offrent à vous après la retraite

Le moment opportun, comme nous l’avons dit plus haut, pourrait varier d’une personne à une autre. Ceux-ci ne sont que quelque indicateurs parmi tant d’autres. Referez-vous à votre médecin pour en apprendre plus et savoir quand le moment est judicieux.

Perte d’autonomie

La perte d’autonomie est un facteur important dans la prise de décision pour l’entrée en maison de retraite. Cette situation peut être causée par plusieurs raisons : une maladie, un accident ou encore le vieillissement naturel du corps humain. Il devient difficile voire impossible pour la personne âgée de réaliser des tâches quotidiennes importantes telles que se nourrir, se laver ou s’habiller.

Les proches et les aidants familiaux peuvent aider à compenser cette perte d’autonomie mais cela peut finir par poser problème sur le long terme. Effectivement, ils peuvent eux aussi souffrir tant physiquement que mentalement en prenant soin d’une personne dépendante 24 heures sur 24. Cela ne doit pas être sous-estimé car cela a des conséquences directes sur leur qualité de vie et leur santé.

L’entrée en maison de retraite permet à la personne âgée dépendante de bénéficier d’un accompagnement professionnel adapté à ses besoins spécifiques. Les professionnels médicaux sont formés pour accompagner les personnes atteintes de diverses pathologies telles qu’Alzheimer, Parkinson, etc. L’établissement qui accueille votre parent sera équipé et spécialisé selon ses besoins particuliers, assurant ainsi une sécurité optimale.

À noter cependant que cette solution n’est pas toujours facilement envisageable car elle implique souvent un changement radical dans la vie quotidienne des personnes âgées concernées, ainsi qu’un coût financier non négligeable pour leurs familles. Il est donc nécessaire, notamment lorsqu’on commence à ressentir les premiers signaux de la perte d’autonomie, de trouver les solutions les plus adaptées aux besoins et à la situation financière.

Difficulté à accomplir les tâches quotidiennes

Lorsqu’on avance en âge, il peut devenir difficile pour certain(e)s de réaliser des tâches quotidiennes importantes telles que se nourrir, se laver ou s’habiller. Ces tâches qui étaient autrefois aisées peuvent finir par poser problème et affecter la qualité de vie des personnes concernées.

Dans cette situation, il faut éviter de manquer des repas ou d’oublier de prendre ses médicaments. De même, les chutes sont un risque accru chez les personnes souffrant d’une diminution de leur capacité physique et doivent être évitées autant que possible.

Si vous observez ces premiers signaux chez votre proche, une entrée en maison de retraite pourrait être envisagée afin qu’il/elle bénéficie d’un accompagnement professionnel adapté à ses besoins spécifiques. Les établissements spécialisés dans l’accueil des personnes âgées disposent du personnel formé pour accompagner les résidents dans leurs activités quotidiennes et répondre à leurs besoins individuels.

Nous comprenons que le choix d’une maison de retraite n’est pas toujours facile, aussi bien pour celui ou celle qui y sera accueilli(e) que pour sa famille. Effectivement, cela implique un changement radical dans la vie quotidienne ainsi qu’un coût financier non négligeable qui doit être pris en compte lorsqu’on commence à ressentir les premiers signaux indiquant une difficulté croissante chez notre proche face aux tâches quotidiennes.

Soyez à l’écoute de votre proche et prenez le temps d’en discuter avec lui/elle pour savoir ce qu’il ou elle ressent. Il faut prendre en compte les besoins spécifiques ainsi que les intérêts personnels lors du choix de la maison de retraite idéale afin d’assurer une transition harmonieuse vers sa nouvelle vie.

Problèmes de santé nécessitant une surveillance constante

Au-delà des difficultés rencontrées dans la réalisation des tâches quotidiennes, certaines ont besoin d’une surveillance constante pour des problèmes de santé particuliers. Dans ces cas-là, l’entrée en maison de retraite peut être une solution adaptée.

Cela concerne surtout les personnes atteintes de maladies chroniques comme Alzheimer ou Parkinson ainsi que celles souffrant de troubles respiratoires ou cardiaques nécessitant un suivi régulier. Les maisons de retraite disposent du personnel qualifié et équipé pour assurer une assistance médicale 24 heures sur 24 en fonction des besoins spécifiques des résidents.

Il faut penser à la santé et au bien-être du proche concerné qui bénéficiera d’un environnement sécurisé avec un accès rapide aux soins médicaux en cas d’urgence.

N’oublions pas qu’en intégrant une maison de retraite, votre proche aura aussi accès à divers services tels qu’une alimentation équilibrée, des activités sociales et physiques adaptées à son rythme ainsi qu’à un cadre chaleureux favorisant le maintien du lien social.

Nous comprenons que cette décision n’est pas facile à prendre pour vous-même ou votre proche car cela implique souvent une rupture avec sa vie antérieure et ses habitudes. Face aux signaux indiquant la nécessité d’un environnement plus sécurisé et mieux équipé pour répondre aux besoins de votre proche, il faut envisager cette option.

Famille éloignée ou incapacité des proches à assurer les soins nécessaires

Au-delà des difficultés à accomplir les tâches quotidiennes et les problèmes de santé, l’éloignement géographique ou l’incapacité des proches à assurer la prise en charge adéquate peuvent aussi être une raison pour considérer une intégration en maison de retraite.

Les membres de la famille qui vivent loin du domicile du senior concerné peuvent avoir des difficultés pour rendre régulièrement visite et s’occuper efficacement d’eux. De même, il faut souligner que cette option n’est pas synonyme d’abandon ou de négligence, mais plutôt un choix responsable visant le bien-être optimal du proche concerné. Il faut veiller à trouver une maison de retraite répondant aux attentes avec des conditions favorables afin que votre parent soit correctement pris en charge par des professionnels aguerris.

Prendre la décision finale peut être difficile, car elle implique souvent beaucoup de réflexion et se confronte à certains aspects psychologiques complexes associés au sentiment d’impuissance face à cette phase délicate. Toutefois, vous devez faire un choix éclairé pour offrir à votre proche la meilleure qualité de vie possible.

à voir