Devenir aidant familial salarié : conditions et démarches

Selon vos liens avec un proche senior, il peut arriver que vous cessiez votre activité professionnelle pour vous occuper de lui. Ainsi, vous devenez un aidant familial salarié. Vous pouvez être rémunéré de différentes façons en fonction des cas. Voici les conditions et démarches pour devenir un aidant familial salarié.

Qu’est-ce qu’un aidant familial ?

Les personnes âgées peuvent très vite devenir dépendantes. Pour cela, il sera nécessaire de les assister afin qu’elles puissent vivre décemment. Ainsi, vous pouvez décider d’abandonner votre activité professionnelle ou en réduire l’exercice pour les assister. Vous devenez alors un aidant familial salarié.

Lire également : Quand décider de partir en maison de retraite ?

Toutefois, il ne s’agit pas pour autant d’un statut professionnel à part entière au regard de la loi. L’aidant familial salarié peut être rémunéré de différentes façons. Dans le premier cas, le proche qu’il assiste peut lui verser un salaire à partir de ses propres ressources.

Il est donc considéré comme un travailleur à temps plein et profitera des avantages liés à ce statut. Par ailleurs, la rémunération peut également provenir des aides financières que reçoit le senior.

A lire en complément : Comment gérer les relations avec ses enfants ados ?

Quelles conditions pour devenir aidant familial salarié ?

Pour devenir aidant familial salarié, il faut respecter un certain nombre de conditions. Dans un premier temps, le lien qui vous lie à la personne âgée définit votre éligibilité à ce type d’emploi. Dans le cas où vous seriez le conjoint, le partenaire pacsé ou le concubin, vous ne pouvez pas devenir aidant familial salarié.

En effet, vous êtes légalement tenu par le devoir d’assistance à votre conjoint. Par conséquent, seuls les neveux et nièces, les frères et sœurs ou les enfants peuvent prétendre à ce statut. Pour cesser votre activité professionnelle afin de vous occuper de votre proche, il vous faudra au moins un an d’ancienneté dans votre service.

Par la suite, votre employeur devra vous accorder un congé de travail d’un an maximum qui peut être fractionné dans le temps.

Quelles démarches mener ?

aidant familial salarié

Devenir aidant familial salarié passe dans un premier temps par l’inscription du senior auprès de l’URSSAF. Vous pouvez vous occuper de cette démarche qui se fait sur la plateforme digitale du CESU. À la suite de cela, l’URSSAF communique à la personne dépendante ses coordonnées d’identification.

Il s’agit notamment du numéro d’immatriculation, du mot de passe et de l’identifiant. Dès lors qu’il les reçoit, vous devez vous en servir pour vous déclarer en tant qu’aidant familial salarié sur le site. C’est en effet, une déclaration d’embauche.

Ainsi, le proche qui est désormais votre employeur doit déclarer le nombre d’heures effectué ainsi que le salaire horaire sur le site du CESU. C’est le cas lorsqu’il vous rémunère à partir des aides financières. Ainsi, votre salaire sera déduit des charges afférentes avant de vous être reversé par chèque CESU.

à voir