Les seniors et les logements: aides et droits

Dans le but de soutenir financièrement les personnes âgées, plusieurs aides au logement leur sont allouées. Dans ce registre, se trouvent les personnes âgées à revenus modestes et même les retraités. Selon le lieu de domiciliation du sénior, il pourra recevoir certaines aides au logement pour couvrir ses frais de résidence.

Aide au logement pour les séniors vivants en établissement

Les séniors ne pouvant plus résider à domicile et qui sont hébergés chez l’habitant ou dans un logement conventionné ont droit à deux aides.

A lire en complément : Qu'est-ce qui est pris en compte dans une succession ?

L’aide personnalisée au logement (APL)

Il s’agit d’une aide versée par la CAF non seulement aux jeunes et aux familles, mais également aux séniors retraités. Elle est versée mensuellement aux personnes âgées éligibles sur leur compte bancaire ou celui de l’établissement d’accueil.

Seules les personnes à revenus modestes n’excédant pas les plafonds de la CAF sont éligibles à l’APL. De plus, elles doivent résider dans un centre ayant signé une convention avec l’Etat, représenté bien évidemment par le Préfet. Toutefois, les personnes résidant dans des familles d’accueil peuvent également bénéficier de cette aide au logement.

A lire également : Vendre sa maison quand on est une personne âgée

Pour ce qui est du montant de cette aide, il n’est pas fixe. La CAF effectue le calcul selon les ressources du demandeur et le coût du loyer.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

Pouvant être cumulée avec l’aide précédente, l’aide sociale à l’hébergement est un soutien financier départemental géré par le CCAS. Cette aide s’adresse aux séniors retraités dont les revenus sont très limités. Elle est directement versée à l’établissement d’hébergement pour séniors dépendants. Elle permettra de compléter leurs frais de logement. Pour en bénéficier, rapprochez-vous du CCAS ou de votre mairie.

Les aides au logement pour les séniors vivants à domicile

Trois types d’aides au logement sont versés par la CAF aux personnes âgées. L’aide personnalisée au logement (APL) s’adresse aux séniors propriétaires ou locataires d’un logement conventionné. Elle s’adresse également à ceux qui ont contracté un prêt conventionné afin d’acheter leur résidence principale. Ensuite, l’allocation de logement à caractère familial (ALF) interpelle les retraités ne pouvant jouir de l’APL. Les personnes ayant un parent âgé d’au moins 65 ans en charge avec des revenus inférieurs au plafond de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) sont aussi éligibles.

Enfin, l’allocation de logement social (ALS) profite à certains retraités propriétaires, locataires ou hébergés en maison de retraite et ne pouvant bénéficier de l’ALF ou de l’APL.

Toutes ces aides au logement sont versées chaque mois au bénéficiaire et les montants dépendent de la situation de chaque sénior. Il est impossible de cumuler ces trois aides ou même d’eux d’entre elles.

à voir