Allocations et aides aux personnes âgées

Généralement, avec l’âge, les dépenses liées au logement et à la dépendance augmentent tandis que la pension retraite est parfois insuffisante. Il existe alors plusieurs aides pour les personnes âgées afin d’optimiser la prise en charge à domicile ou en établissement. Quelles sont alors ces allocations et comment fonctionnent-elles ? Trouvez dans cet article, les différentes allocations et aides aux personnes âgées.

Qu’est-ce que les allocations pour les personnes âgées ?

Les allocations aux personnes âgées représentent des aides financières et prestations versées par les autorités publiques. Celles-ci permettent d’assurer une bonne prise en charge du vieillissement.

A voir aussi : Tout savoir sur les droits des seniors en matière de succession et d'héritage

Pour chaque situation (revenus insuffisants, appartement non adapté, dépendance) correspond une allocation financière pour les retraités.

Quelles sont les différentes allocations et aides aux personnes âgées ?

Il existe de nombreuses allocations et aides aux personnes âgées.

A voir aussi : Les obligations légales pour recruter un senior dans votre entreprise

Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Une personne âgée peut, sous conditions de perte d’autonomie, bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). L’APA permet de payer (en partie ou en totalité) les dépenses nécessaires pour rester à votre domicile. Elle permet aussi de payer (en partie ou en totalité) le tarif dépendance de l’établissement médico-social où habite la personne âgée.

Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’ASPA ou allocation de solidarité aux personnes âgées représente une prestation mensuelle accordée aux retraités ayant des ressources insuffisantes et vivants en France. Cette aide est versée par votre caisse de retraite (MSA, Carsat, etc.). Le montant est principalement en fonction de la situation familiale du bénéficiaire (vie de couple ou non).

Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI)

Au cas où vous seriez valide et que vous n’auriez pas l’âge de bénéficier de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, vous avez la possibilité de demander à obtenir l’ASI. En effet, l’ASI vient en complément de vos revenus pour vous faire toucher une somme totale minimale. Elle est accordée chaque mois par la sécurité sociale, ou même la MSA.

Allocation simple d’aide sociale

Si vous n’obtenez pas de pension de retraite et que votre demande d’ASPA n’a pas été acceptée, vous pouvez demander à obtenir l’allocation simple d’aide à domicile aux seniors. Celle-ci est versée par l’état.

Aide-ménagère

Si vous rencontrez de difficultés à effectuer certaines tâches du quotidien, vous pouvez obtenir une aide-ménagère pour rémunérer une personne. Cette personne viendra chez vous vous faire certains travaux ménagers (ménage, lessive, aide pour les repas, etc.).

Prise en charge des repas

Si vous n’êtes plus capable de faire vos repas, vous pouvez obtenir une aide financière pour payer le portage des repas. Pour bénéficier de cette allocation, il faut d’abord remplir certaines conditions de ressources et d’âge.

Comment bénéficier des allocations et aides pour les personnes âgées ?

Les personnes âgées peuvent bénéficier de nombreuses aides financières et allocations. Il faut connaître les conditions pour en bénéficier.

Tout d’abord, pour avoir droit à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), vous devez être une personne âgée ayant perdu son autonomie. Cette aide est destinée aux personnes qui se trouvent dans l’incapacité physique ou mentale d’exécuter certaines tâches courantes de la vie quotidienne telles que le ménage ou la préparation des repas.

Pour bénéficier de l’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées), il faut être retraité et avoir des revenus modestement inférieurs au minimum vieillesse. Dans ce cas précis, votre caisse de retraite sera en mesure de calculer automatiquement si vous êtes éligible.

En ce qui concerne l’ASI (Allocation supplémentaire invalidité), elle est accordée lorsqu’une personne valide n’a pas atteint l’âge légal du départ à la retraite tout en disposant de ressources limitées.

Lorsque ces critères sont remplis, il suffit alors d’en faire la demande auprès du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) dont dépend votre domicile ou directement auprès du Conseil départemental. Le dossier doit ensuite comporter quelques justificatifs relatifs à vos ressources ainsi qu’à votre état civil notamment.

Il faut bien remplir le formulaire d’APA pour bénéficier des aides appropriées. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel tel qu’un travailleur social qui vous orientera dans les démarches nécessaires.

Il existe plusieurs types d’aides et allocations destinées aux personnes âgées. Les conditions pour en bénéficier sont variables selon leur situation personnelle et financière. Il faut donc être vigilant quant au formulaire de demande nécessaire pour ne rien oublier lors du dépôt de dossier auprès des organismes concernés.

Les dispositifs d’accompagnement pour les personnes âgées en perte d’autonomie

En plus des aides financières, les personnes âgées en perte d’autonomie peuvent bénéficier de dispositifs d’accompagnement. Ces dispositifs ont pour but de soutenir les personnes âgées dépendantes à mieux vivre leur quotidien.

Il y a l’accueil de jour. C’est un lieu où la personne accueillie peut passer une journée ou une demi-journée selon son choix. Cette initiative permet aux aidants familiaux de souffler et de s’occuper d’eux-mêmes pendant que la personne accompagnée est prise en charge par des professionnels qualifiés.

L’hébergement temporaire est aussi une solution efficace lorsque l’aide apportée à domicile ne suffit plus. Le séjour dans un établissement spécialisé permet à la personne concernée de se reposer tout en profitant d’un environnement adapté et sécurisant.

Le Service Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs (SPMJ) est chargé notamment du suivi et du contrôle des mandats judiciaires confiés par décision judiciaire qui visent à protéger les intérêts civils et patrimoniaux des majeurs protégés. Ce service offre donc aux familles une tranquillité quant aux aspects juridiques liés au maintien au domicile ou à l’entrée en chambre médicalisée.

Les dispositifs cités ci-dessus sont autant de réponses possibles face aux difficultés rencontrées pour accompagner une personne âgée dépendante au quotidien. La principale difficulté sera sans aucun doute celle du coût. Vous devez bien étudier toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour alléger la facture.

Il existe plusieurs dispositifs d’accompagnement qui peuvent être mis en place pour accompagner une personne âgée dépendante dans son quotidien. Des solutions existent pour tous les budgets grâce à des aides financières et allocations spécifiques.

Il est recommandé de se renseigner auprès du CCAS ou du Conseil départemental afin de trouver l’aide adaptée à chaque situation personnelle et financière ainsi qu’à chaque niveau d’autonomie.

à voir