Travailleur à l’étranger : comment liquider ses droits à la retraite ?

Il faut savoir que travailler à l’étranger et devenir expatrié entraîne quelques modifications de ses droits à la retraite. Selon le pays de résidence, le statut du salarié assuré ou encore le mode de rémunération, le déroulement de la retraite sera différent. Il peut être difficile de s’y retrouver, mais on peut toujours solliciter l’aide d’un cabinet de conseil en retraite.

Le fonctionnement de la retraite pour les travailleurs à l’étranger

En vue de préparer une future retraite, toute personne travaillant dans un pays étranger a intérêt à se renseigner sur les démarches à entreprendre pour toucher sa rente. Il existe deux cas possibles : soit le salarié est un travailleur détaché, soit il est expatrié. Lorsqu’un travailleur est envoyé à l’étranger par son employeur, il est considéré comme détaché. Dans ce cas, il n’y a aucune perte des droits sociaux en France pour lui. À noter qu’il lui est possible de toucher sa retraite en dehors du territoire en remplissant quelques conditions. L’employé détaché doit notamment fournir un certificat de vie sous réserve de l’autorité compétente du pays de résidence.

Lire également : Rester actif et s'engager bénévolement après la retraite : Guide pratique pour les seniors

Pour le second cas, le calcul du montant de la prime de l’expatrié dépend de plusieurs facteurs. Il faut faire la somme de sa retraite de base, de ses retraites complémentaires et de ses capitalisations s’il y a lieu. La personne concernée doit cesser toute activité professionnelle et effectuer une régularisation des droits acquis pour liquider sa retraite. Dans cette optique, elle est dans l’obligation de faire un bilan de retraite. Il s’agit d’un outil décisionnel qui permet de bien comprendre les droits acquis par l’expatrié jusqu’au moment de la cessation d’activité. Il permet surtout de connaître les options disponibles pour optimiser sa retraite.

Les bonnes raisons de contacter un cabinet de conseil en retraite

Les travailleurs français à l’étranger se posent toujours beaucoup de questions sur leur retraite. C’est tout à fait légitime et ils pourront obtenir des réponses en consultant un cabinet de conseil en retraite comme Accès Retraite. Les bonnes raisons ne manquent pas, ne serait-ce que pour calculer le montant de la rente. Le cabinet peut bien entendu faire plus que cela. Il est parfaitement en mesure de conseiller les expatriés sur les démarches à entreprendre, surtout en cas d’erreur, pour prendre en toute tranquillité une retraite et profiter de ses droits acquis.

A lire également : Caisses de retraites des salariés

Par la même occasion, le cabinet peut réaliser un bilan retraite pour expatrié en bonne et due forme : reconstitution et vérification des droits acquis, estimation de la rente selon l’âge de départ, analyse de rentabilité, projection comparative, etc. C’est, non seulement, un moyen de prévoir ses futurs revenus, mais aussi d’anticiper ce changement brusque qui est le basculement de la vie active vers l’arrêt des activités. Heureusement, un cabinet de conseil en retraite fournit un accompagnement personnalisé afin de monter un projet de retraite adapté à chaque situation des expatriés. Les personnes ayant une carrière incomplète ont aussi intérêt à contacter ce genre de cabinet.

à voir