Prix d’un monte escalier : tout savoir

Un monte escalier est un appareil qui facilite beaucoup la vie aux personnes à mobilité réduite. Ce dispositif permet en effet, de faire monter ou de faire descendre d’un niveau d’étage à un autre. Vous souhaitez vous en procurer un et vous vous demandez combien vous allez débourser ? Vous vous trouvez à la bonne adresse. Découvrez dans la suite de cet article l’essentiel à savoir à ce sujet.

Quels sont les facteurs influençant le prix d’un monte escalier ?

Il n’y a pas un prix standard pour les montes escalier. En effet, le prix d’un monte escalier varie essentiellement en fonction de son type. Plus l’appareil dispose de fonctionnalités, logiquement il sera plus cher. Aussi le prix de cet appareil varie d’un constructeur à un autre. Cependant, pour utiliser un monte escalier, il faut nécessairement l’installer. Le coût de cette installation est aussi variable. Si vous disposez d’un escalier sophistiqué dont la structure est loin d’être ordinaire, vous aurez à dépenser plus pour cette opération. Ainsi le prix de revient d’un monte escalier prend en compte le prix de l’appareil et le coût de son installation.

A lire également : Les équipements de téléassistance pour une vie autonome à domicile : tout ce que vous devez savoir

Quels sont les différents types de monte escalier ?

Sur le marché, il existe une multitude de monte escalier. On peut distinguer les montes escalier droit. Ces derniers sont installés sur des escaliers droits. On retrouve aussi des montes escalier tournant. Comme son nom l’indique, ce type de monte escaliers est installé sur des escaliers tournants. De même, il existe des montes escalier extérieur, colimaçon, chaise élévatrice, plateforme monte escalier, etc.

Quel est le prix d’un monte escalier ?

Bien que les montes escalier ne disposent pas d’un prix standard, on peut déduire un prix moyen grâce à ce qui se passe sur le marché. En effet, cet appareil se vend à 5 350 € en moyenne. Voici une estimation plus détaillée du prix d’un monte escalier en fonction du type :

A voir aussi : Aménagement des espaces publics : les solutions pour faciliter l'accès aux seniors

  • Pour l’installation d’un monte escalier droit, vous devez prévoir entre 2500 € et 6000 € ;
  • Pour l’installation d’un monte escalier tournant, vous devez prévoir entre 6000 € et 12000 € ;
  • Pour l’installation d’un monte escalier extérieur, vous devez prévoir entre 4000 € et 12000 € ;
  • Pour l’installation d’un monte escalier colimaçon, vous devez prévoir entre 8000 € et 12000 ;
  • Pour l’installation d’une plateforme monte escalier, vous devez prévoir entre 6000 € et 20000 €, etc.

Rappelons encore une fois que ces différents montants tiennent déjà compte du coût de l’installation.

Comment choisir le bon monte escalier en fonction de ses besoins et de son budget ?

Choisir un monte-escalier est une décision importante. Pour avoir la certitude de faire le choix qui convient parfaitement à ses besoins, il faut bien prendre en compte certains éléments.

Le premier critère à considérer est l’architecture des escaliers. Si vous avez des marches courbes ou tournantes, alors votre choix se portera sur un monte-escalier tournant. Si par contre vos marches sont droites, vous pouvez opter pour un monte-escalier droit. Il existe aussi le monte-escalier colimaçon, mais celui-ci s’adapte difficilement aux différentes formes d’escaliers et reste donc plutôt rare.

Pensez aussi au parcours que devra suivre votre monte-escalier et aux espaces qu’il empruntera. Par exemple, s’il doit être installé en extérieur ou dans une pièce humide comme une salle de bain, il faudra opter pour un modèle résistant aux intempéries. Dans ce cas, choisissez plutôt les plateformes.

Une fois ces points pris en compte, réfléchissez aussi au modèle que vous souhaitez installer chez vous : discret (pour ne pas dénoter avec la décoration), compact (pour faciliter son intégration) ou encore fonctionnel (avec plusieurs options personnalisées). N’hésitez pas non plus à vérifier la capacité maximale de charge du dispositif ainsi que son autonomie moyenne afin de choisir l’appareil qui répondrait entièrement à vos attentes.

Vient ensuite la question cruciale du budget disponible pour acquérir cet équipement. Effectivement, les prix varient selon le modèle choisi. Il faut bien définir son budget afin de partir sur la bonne voie.

Pour choisir le bon monte-escalier en fonction de ses besoins et de son budget, il faut connaître les escaliers à équiper ainsi que les différents modèles disponibles sur le marché tout en prenant compte du coût du dispositif pour ne pas se mettre dans une situation inconfortable financièrement parlant.

Les aides financières disponibles pour l’achat d’un monte escalier : comment en bénéficier ?

Le coût d’un monte-escalier peut varier en fonction de différents critères, tels que le modèle choisi et les options disponibles. C’est pour cette raison qu’il faut bien définir son budget avant d’acheter un tel équipement.

Il existe des aides financières qui peuvent permettre de réduire considérablement le prix final du monte-escalier. Il est donc intéressant de se renseigner sur ces différentes aides afin d’alléger la facture.

La première aide financière à connaître est celle proposée par l’Assurance Maladie. Si votre médecin vous a prescrit un monte-escalier, il suffit alors de faire une demande auprès de votre caisse d’assurance maladie pour obtenir une prise en charge partielle ou totale du coût d’achat et/ou d’installation.

Il y a aussi la Mission Handicap, qui offre des solutions pour adapter les logements aux personnes atteintes en situation de handicap. Un dossier doit être rempli avec les informations nécessaires ainsi qu’une demande faite au Conseil Général afin que celui-ci étudie attentivement chaque cas selon ses besoins.

D’autres organismes sont aussi susceptibles d’accorder des subventions comme :

  • L’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’Habitat),
  • L’Agirc-Arrco (Association Générale des Institutions de Retraite Complémentaire).

Il faut souligner que chaque organisme a ses propres critères d’attribution et qu’il faut donc bien se renseigner au préalable pour savoir si l’on peut bénéficier de ces aides.

Certains sont aussi susceptibles d’accorder un crédit d’impôt. Cette aide financière consiste en une réduction ou un remboursement partiel des impôts sur le revenu. Pour pouvoir y prétendre, il faut remplir certains critères, comme la possession ou la location du logement où sera installé le monte-escalier, ainsi que les conditions relatives aux personnes qui vont utiliser l’équipement.

Avant d’acheter votre monte-escalier, pensez à vous informer sur toutes les aides financières disponibles afin de trouver celle qui convient le mieux à vos besoins et à votre budget.

à voir